3 erreurs qui t’empêchent d’être heureux (défi 19)

La recherche du bonheur. Un sujet que l’on retrouve partout. Une question que nous nous posons tous à un moment donné et c’est tout à fait normal parce que c’est en soi ce qui nous permet de nous lever tous les matins et de continuer notre vie.

Des personnes ne seront jamais heureuses et passeront toute leur vie dans une sorte de bulle négative. Alors le bonheur est-il obligatoire ? Pour ce simple exemple, je dirai non.

Cependant, comprendre ce qu’est le bonheur, c’est accepter de mieux vivre alors pourquoi pas.

De la psychologie

Le bonheur c’est avant tout dans notre tête que cela se passe. Lorsque nous sommes heureux, notre corps fonctionne mieux, nous avons plus d’énergie. C’est parce que le cerveau joue un important rôle dans le fonctionnement de notre corps.

Le bonheur, qu’est ce que c’est ?

C’est un sentiment de plénitude, d’accomplissement personnel, de bien-être, de plaisir. Un état de satisfaction et de sérénité. Un équilibre entre l’esprit et le corps. C’est un concept que de nombreuses personnes ont cherché à expliquer en psychologie, sociologie ou encore philosophie.

Au risque de te décevoir, il n’y a pas de réel secret ou clef pour le bonheur. Chacun le voit et l’image comme il le désire.

J’ai toujours été considéré comme une personne très positive, c’est d’ailleurs une de mes plus grandes qualités. D’autant plus depuis cette dernière année et les nombreuses réflexions, avancées personnelles que j’ai effectuées.

Je tenais aujourd’hui à te partager selon moi 3 erreurs qui t’empêchent d’être heureux.

Erreur 1 : fausse définition du bonheur

Une des plus grandes erreurs que nous commettons lorsque nous parlons de bonheur est d’imaginer ce dernier comme un résultat.

Penser que le bonheur est une destination est une des meilleures manières de se fourvoyer et ainsi de ne jamais l’atteindre. Toute notre vie nous ferons face à des difficultés pour atteindre nos objectifs et aussitôt atteints nous définirons de nouveaux objectifs. Ce qui rend cette route infinie et donc une course vers un objectif final que nous n’atteindrons jamais.

Le bonheur n’est pas un chemin, mais une méthode de vie.

Erreur 2 : Ne pas s’assumer

Nous sommes tous humains et comme je l’explique dans cette vidéo :

Nous avons naturellement tendance à regarder le monde qui nous entoure et nous comparer aux autres. Tu trouveras toujours quelqu’un qui a réussi mieux que toi. Quelqu’un qui avait moins de compétences, moins d’opportunités, de chances, mais qui a fait quelque chose de plus grandiose.

C’est comme ça, c’est la vie. Tu dois accepter ces choses et surtout ne pas te comparer. Une des plus grandes erreurs est de justement se juger et d’impacter l’estime que nous pouvons avoir de nous-mêmes.

Il faut apprendre à s’aimer pour ce que l’on est et pas ce que l’on fait. Du même principe qu’il faut apprendre à aimer les autres pour ce qu’ils sont et non pas ce qu’ils font.

Exemple :

Un enfant qui a confectionné un collier de pâte ou un dessin qui soient honnêtes est moche. Cela te touchera. C’est parce que c’est l’intention qu’il y a derrière et pas le cadeau en soi.

Lors d’un entretien pour quoi que ce soit, la réussite d’une personne plus qu’une autre est certes basée sur des compétences, mais ce qui est le plus mis en avant est la motivation de la personne.

C’est ton attitude plus que ton aptitude qui déterminera ton altitude. Zig Ziglar.

Nous avons des points communs avec tout le monde. Le plus difficile est de les percevoir. Prenez deux personnes totalement différentes d’apparences, de métiers, d’activités… pourtant ils sont peut-être tous deux pères d’une fille de quasiment le même âge qui effectue sa crise d’adolescence et ils sont vraiment similaires sur leurs réactions.

Essaye d’identifier qu’est-ce qui peut te relier à quelqu’un au lieu d’accorder de l’importance à ce qui te différencie de lui/elle.

Erreur 3 : Cultiver le négatif

Il ne faut pas s’obstiner à toujours penser les mêmes choses. Se morfondre sur son sort en pensant qu’avec un peu plus de temps, un peu plus d’argent, nous serions en mesure de faire un peu plus et donc d’être plus heureux.

Des études ont certes prouvé que jusqu’à un certain niveau, l’argent permettait d’augmenter le bonheur des personnes cependant l’essence même de ce dernier ne repose pas sur cela.

Il est important de se rappeler que nous sommes humains, mais nous ne pensons pas tous pareils. C’est pour ces raisons que notre quête de sens, les valeurs que nous défendons sont totalement différentes d’une personne à une autre.

Avoir la lucidité d’esprit de se dire que nous répétons sans cesse les mêmes actions, nous récolterons sans cesse les mêmes résultats. Il faut faire des choses différentes pour obtenir des résultats différents.

Cela implique de sortir de sa zone de confort. Un pas parfois difficile à effectuer, mais qui nous permettra de découvrir un monde encore plus beau.

Je ne serai mieux te citer l’allégorie de la caverne de Platon. Une fois que nous prenons conscience de l’étendue de la connaissance, il devient impossible de rester dans la totale ignorance et nous devons en apprendre plus.

Pour trouver les réponses justes, il faut savoir poser les questions justes. C’est souvent parce que nous demandons l’impossible que nous ne trouvons pas de solution alors prenons le problème à l’envers en se questionnant si nous nous posons les bonnes questions.

Deviens le changement que tu souhaites voir.

Tu as les clefs en main.

Le défi

Ton défi cette semaine sera de rencontrer des personnes à qui tu n’aurais jamais parlé auparavant. Que ce soit dans les transports en commun, au café du coin, au travail, à ta salle de sport, au théâtre, dans la file d’attente du cinéma… Qu’importe.

Engage une conversation avec quelqu’un et pendant ces quelques secondes de paroles avec cette personne, sois souriant et essaye de trouver un point commun que tu as avec.

Tu es bien entendu libre de répéter cela autant de fois que tu t’en sens capable et que tu en as l’envie !

Version Pioupiou

Tu ne te sens pas capable d’aller parler à un inconnu, c’est encore trop tôt pour toi. Bien qu’il faille se jeter à l’eau sans réfléchir, je t’offre la version pioupiou.

Cette dernière consiste à aller parler à des personnes, mais je te donne un conseil pour surpasser ta peur.

Tu vas demander l’heure à un quelqu’un qui a une montre. Demander comment te rendre à tel endroit. Si un bureau de tabac est proche, une poste, un supermarché…

Demander des informations. Lorsque t’es dans le besoin, ce type de démarche est naturelle, si tu n’as pas besoin de l’information, fais-le pour t’obliger à aller parler à des inconnus et surpasser cette peur d’engager une conversation.

En bref

Nous avons vu dans cet article que le bonheur n’est pas un chemin, mais avant tout un état d’esprit que nous pouvons cultiver.

Pour aller plus loin, je t’invite à te renseigner sur la philosophie bouddhiste ou en lisant des ouvrages sur la psychologie positive. Des sujets intéressants qui sans nul doute changeront ta perception et te permettront à long terme d’être plus heureux !

Merci de nous partager en commentaire qu’elle est ta relation avec le bonheur ? Puis si ça t’a plu, sois libre de partager !


Sources

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonheur—Bonheur

https://www.youtube.com/watch?v=jD8tjhVO1Tc—All that we share

http://www.apa.org/monitor/oct06/key.aspx—A key to happiness.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.