Défi 7 : Comment la musique va augmenter ta productivité ?

Bonjour à toi !

La musique est pour moi une vraie source d’inspiration mais aussi de motivation. Lorsque j’étais à l’école, je faisais toujours mes devoirs avec de la musique. Elle fait clairement partie de ma vie de tous les jours et pourtant je ne joue d’aucun instrument.

Je vais te partager à travers ce nouveau défi, une astuce que j’applique régulièrement pour augmenter ma productivité.

Technique du pomodoro

J’utilise depuis quelques temps la « méthode Pomodoro » afin d’augmenter mon efficacité dans une tâche, que ce soit l’écriture, mes recherches ou quoi que ce soit d’autre.

Qu’est ce que c’est la « méthode Pomodoro » ?

temps qui passeLa technique consiste à décider d’une tâche à effectuer puis de mettre un chronomètre de 25 minutes pour se concentrer uniquement à la réalisation de cette dernière, une fois le compteur fini, prends une pause de 5 minutes et répètes l’opération 3 à 4 fois puis prends une pause plus longue de 30 minutes minimum.

Très utilisé chez les programmeurs, cette méthode s’est révélée extrêmement efficace puisqu’elle permet à notre cerveau d’être pleinement concentré sur une tâche avant de pouvoir se relâcher.

Intéressant mais quel rapport avec la musique ?

J’y viens.

La méthode Pomodoro implique donc que pour commencer ta session, tu te coupes de toute distraction, téléphone loin des yeux, internet désactivé sauf si tu en as besoin pour ton travail.

Lorsque tu commences, il va falloir être efficace dès la première minute et ce n’est pas toujours facile. Bien qu’avant de commencer, tu dois identifier ce que tu comptes réaliser durant ta séance, rentrer dans le travail dès les premiers instants peut s’avérer parfois compliqué.

Toutefois, j’utilise personnellement une petite astuce.

Conditionnement

Le cerveau a une capacité d’adaptabilité hors du commun et cette dernière est basé sur la facilité à identifier des choses, situations, pour les lier à des comportements ou actions enregistrées. D’après les études de Ivan Pavlov, nous appelons cet état le conditionnement.

Pour imager cela, dans l’une des expériences de Pavlov, nous avons un chien.

  1. Nous présentons une gamelle remplie, le chien salive
  2. Nous faisons sonner une cloche, le chien n’a pas de réaction
  3. Nous faisons sonner une cloche tout en présentant une gamelle remplie, le chien salive
  4. Nous faisons sonner une cloche seule, le chien salive

Cette expérience montre que le cerveau par association va provoquer certains comportements. Le même type d’expérience a été reproduite par Watson vis-à-vis d’un jeune garçon et d’une souris blanche provoquant sur le sujet une peur de la souris puis à terme de toute chose à poil blanc, même un manteau de fourrure.

Ces études montrent les associations faites par notre cerveau et les conséquences comportementales qu’elles peuvent engendrer.

L’intérêt de ces études pour notre cas de productivité est d’avoir connaissance de ces procédés pour en tirer avantage. Nous en arrivons à la musique.

Musique et concentration

De nombreuses études montrent que la musique a des bienfaits sur la concentration. Nous parlons ici de musique sans parole, principalement instrumentale ou classique. Les musiques avec paroles vont venir perturber nos sens cognitifs et ce n’est pas le but recherché.

Afin de simplifier voire vulgariser un peu le schéma, notre cerveau possède deux états, un conscient et un inconscient. Lorsque nous nous concentrons sur quelque chose, l’inconscient peut nous lancer des pics d’attention.

C’est-à-dire ?

Si tu as déjà travaillé dans un open space ou dans une bibliothèque ou n’importe ou mais que tu étais très concentré sur ce que tu faisais. N’as-tu jamais été perturbé par des petits sons, petits détails ?

Quelqu’un qui touille son café, quelqu’un qui renifle, qui tousse, un livre qui se ferme brutalement, la chasse d’eau de tes voisins, les voitures qui passent dans la rue… etc

déconcentration énervement

Probablement. Ce sont ces sons qui perturbent notre inconscient lorsque nous sommes concentrés sur quelque chose et qui viennent saper notre concentration.

Il est prouvé que la musique permet de neutraliser tous ces éléments qui troublent notre attention puisqu’elle va catalyser notre inconscient sur la musique.

Avec le défi de cette semaine je te propose de tirer tous les bienfaits de la musique pour notre efficacité en utilisant cette dernière comme stimulus.

Comment ?

Le défi

Tu vas devoir chaque jour de cette semaine chercher et trouver une musique instrumentale ou classique mais une musique sans parole. Comme nous l’avons vu, il est important de ne pas avoir de paroles afin de ne pas perturber nos sens cognitifs.

Chaque jour, tu devras ajouter à une playlist que tu vas créer une musique qui te plait, en effet il est important que cette dernière te plaise. Ton choix est personnel, que la musique choisie t’inspire, te motive, te relaxe, t’apaise, qu’importe à partir du moment où tu ne te lasse pas de l’écouter.

Créer une playlist pour y ajouter chaque nouvelle musique. Sur youtube, il est très simple de se créer sa propre playlist par exemple.

Au bout d’une semaine, tu devrais avoir obtenu une playlist de 5 à 7 musiques pour un total d’écoute de minimum 25 minutes. Tout juste une session de Pomodoro !

Tu commences à comprendre ?

En effet, l’intérêt de ce défi est de te créer une playlist que tu mettras à chaque fois que tu veux travailler et à chaque fois que tu devras te concentrer intensément, il sera important que tu mettes cette playlist en fond.

Grâce au conditionnement, le fait de lancer cette playlist activera directement dans ton cerveau le signal qu’il faut se concentrer et travailler. De plus, les musiques choisies t’aideront à te concentrer respectant l’inconscient comme nous l’avons juste vu précédemment. Exactement ce que nous recherchons.

A terme, tu remarqueras que tu arriveras plus vite à te lancer dans tes sessions Pomodoro et que tu seras aussi plus efficace. De mon côté, j’ai différentes playlists que j’écoute en fonction de ce que je dois écrire. J’ai notifié des changements sur mon inspiration en fonction de la musique que j’avais en fond. Tu pourras en apprendre plus en lisant mon article ici. Variant d’une période à une autre, les musiques de films ou jeux vidéo m’aident beaucoup à me concentrer.

Ecris dans les commentaires de quelles musiques est composée ta playlist !


Sources :

Does music really help you concentrate? – https://www.theguardian.com/education/2016/aug/20/does-music-really-help-you-concentrate

Dorsal and Ventral Attention Systems – Distinct Neural Circuits but Collaborative Roles – http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/1073858413494269

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *