Le sport et moi : comment et pourquoi je l’ai intégré dans ma vie ?

Salut petit aventurier,

Aujourd’hui, c’est un article un peu spécial que je te propose. En effet, cet article est écrit dans le cadre de ma participation au carnaval d’article organisé par Emmanuelle du blog Always au top de moi.

Mais qu’est-ce que c’est ?

what the fuck ?

C’est un événement inter-blogueur qui incite à écrire un article dans un thème proposé par le blogueur organisateur. Ce thème m’inspirait particulièrement et c’est pourquoi j’ai décidé de participer.

Le thème est donc : « Le sport et moi : comment et pourquoi je l’ai intégré dans ma vie ? »

Je t’invite à directement te rendre sur la page suivante pour en apprendre plus :

http://alwaysautopdemoi.com/evenement-inter-blogueur-le-sport-et-moi/

Vouloir plaire !

Lorsque j’étais plus jeune, j’ai pratiqué du Judo pendant 9 ans, jusqu’à la ceinture marron et j’ai ensuite abandonné. Je me suis alors mis au volley et au badminton. Puis j’ai fini par totalement m’écarter du sport. S’en est suivi une période d’excès que je ne te détaillerai pas.

C’est 6 ans plus tard que l’on se retrouve !

Février 2017, j’ai décidé de me remettre au sport. La raison principale de ce changement était une constatation de mon bide qui n’était pour le moins pas très sexy. Je souhaitais plaire et pour cela je devais m’accepter moi-même. Ce sont ces réflexions qui m’ont donné la motivation à recommencer le sport.

Comme toute bonne personne de notre époque, je voulais la recette miracle pour courir sur la plage durant l’été avec la tablette de chocolat ! Après quelques recherches, je découvre un programme américain nommé Insanity. Un programme intensif basé principalement sur du cardio. Il dure 60 jours avec pour seul repos le dimanche. Ce sont des entrainements qui vont de 45 minutes à 1h30, tous les jours, 6 fois par semaines.

Autant te dire que j’en ai bavé. J’ai voulu arrêter mais au fil des jours, je renforçais ma motivation parce que je voulais des résultats.

60 jours plus tard

J’avais terminé le programme… et aussi étrange que cela pouvait paraitre, j’avais quelques résultats mais j’avais surtout besoin de plus. Au fond de moi, j’avais pris une certaine forme de plaisir à m’entrainer et je savais qu’en continuant, je me rapprocherai du physique souhaité.

J’ai donc commencé la Boxe Thaïlandaise. Au départ dans une petite salle de sport puis j’ai fini par rejoindre un des plus grands clubs de ma ville. Chaque entrainement me faisait clairement mordre le tapis mais il y avait des gens autour de moi et ça c’était vraiment motivant.

boxe pas de forceAprès quelques mois, j’avais une certaine condition physique et toujours dans ma volonté de plus, j’ai commencé les entraînements aux combats. Suite à 5 entraînements, j’ai arrêté avec un œil au beurre noir et le nez qui ne fut pas loin de sauter.

Continuant à m’entraîner régulièrement, la création de blogs, mon investissement pour mes projets personnels, le travail, les amis. Ça devenait compliqué.

Petite remise en question sur mes objectifs sportifs et j’ai décidé de ne pas prolonger mon abonnement à la salle de boxe fin janvier 2018.

Aujourd’hui, quel sport et pourquoi ?

Cela nous amène à aujourd’hui, février 2018. Je ne suis plus inscrit en salle, j’utilise l’application Freeletics dans laquelle je suis un programme avec plusieurs entrainements par semaine afin d’atteindre mes objectifs.

Et c’est quoi tes objectifs ?

  • Mudday en Mai 2018
  • Stage commando de 4 jours avec l’armée en Aout 2018

La boxe est un sport que j’ai adoré mais qui physiquement parlant ne convenait pas à mes objectifs sportifs de l’année. L’explosivité et la puissance pour un poids minimum, c’est intéressant pour monter sur le ring mais pour se préparer à effectuer une course d’obstacles, je dois adapter mon entrainement en le basant plus sur de l’endurance et de la force fonctionnelle.

« Folie : faire la même chose encore et encore et espérer des résultats différents. » Albert Einstein

En effet, que ce soit sur le sport ou n’importe quel objectif, tu devras t’adapter, changer pour obtenir des résultats différents.

Ce ne sont ainsi plus exactement les mêmes prérequis et entrainements qu’à la boxe. La raison de mon arrêt.

Le pourquoi ! C’est une des choses qui te permettra d’avancer dans tous les domaines, que ce soit sur le sport, sur tes objectifs, tes relations. Tu dois chercher le pourquoi. Pourquoi tu fais cette action ?

C’est le pourquoi qui m’a amené à continuer le sport. Aujourd’hui je m’entraine régulièrement parce que je prends plaisir à me surpasser mais aussi pour tous ces bienfaits.

S’entrainer régulièrement c’est :

  • Etre moins malade
  • Avoir un physique qui nous plait
  • Toujours plaisant de sauter partout ou de se sentir fort, libre
  • Développer sa volonté et discipline
  • Rencontrer des personnes qui partage les mêmes sensations
  • Se surpasser
  • De la fierté quand on se rappelle d’où on est parti

T’es parti d’ou ?  

Transformation en 1 an de cote

1 an sépare ces deux photos. Tous mes entraînements ont été au poids du corps.

Transformation en 1 an de face

Ce n’est certes pas la plus impressionnante des transformations mais aujourd’hui je continue le sport et voir ces photos me motivent encore plus pour me surpasser !

La seule chose que je puisse te dire afin de clôturer cet article, c’est qu’il est primordial de faire les choses pour soi. Ma première motivation lorsque j’ai recommencé le sport, c’était de me plaire à moi-même, un objectif plus ou moins réussi. Le six pack n’est pas encore très visible !

Cet article a su réveiller le lion qui se cache en toi ? Pas une minute à perdre, vas relire le défi 3 et lance toi !

Puis dis-moi quelle est ta relation avec le sport ? Raconte dans les commentaires parce que ça me fera plaisir.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  

2 commentaires

  1. Merci pour ton article! 🙂 Parcours très intéressant et oui il faut d’abord faire les choses pour soi, c’est comme ça que l’on peut espérer maintenir la motivation! 🙂

    1. Kevin Bodeving dit :

      Merci pour ton commentaire Emmanuelle ! Un parcours un peu atypique ? Mais le plus important c’est de savoir pourquoi on est ou on est et pourquoi on continue ! Motivation !!
      A bientôt !
      Kévin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *